PROCHAINE RÉUNION D’INFORMATION COLLECTIVE LE 28 SEPTEMBRE EN PRÉSENTIEL

JE PARTICIPE
Brochure Pré-inscription

Rejoindre notre formation à Roubaix ?

Merci de nous transmettre vos coordonnées via le formulaire ci-dessous.
Nous vous enverrons prochainement les informations relatives à notre prochaine rentrée.

Carrières e-commerce

5 métiers de la communication digitale que vous ne connaissez pas !

Laure - 09/08/2022

Quand on parle des métiers de la communication digitale, les premières professions qui viennent à l’esprit tournent souvent autour des réseaux sociaux. Community Manager, par exemple, ou Social Media Manager sont souvent évoqués. L’importance des réseaux sociaux dans le quotidien des internautes peut expliquer le fait que ces métiers sont, pour beaucoup, les plus évidents. Néanmoins, la communication digitale ne se résume pas qu’à un seul canal de communication. Il existe de nombreux moyens de parler d’une marque sur le web, ce qui implique différents métiers à découvrir.

La communication digitale en quelques mots

Avant de s’attaquer aux métiers de la communication digitale, définissions le périmètre de cette dernière.

Pour avoir une présence en ligne, le premier élément qui semble évident est la création d’un site web. En effet, un site web ergonomique contenant toutes les informations nécessaires aux clients-cibles d’un produit ou d’un service est un excellent levier pour augmenter son chiffre d’affaires. D’ailleurs, 40% des entreprises françaises reconnaissent que le digital participe à leurs revenus. Toutefois, avoir un site web n’est pas suffisant, encore faut-il y attirer des utilisateurs.

La communication digitale intervient afin de promouvoir une marque et un site au sens large. Les canaux de communication existant sont nombreux : mailing, réseaux sociaux, publicité sur le réseau Google, publicité sur la suite Meta, messageries instantanées, plateformes de streaming, et bien d’autres. Ces différents relais permettent de toucher des cibles particulières en produisant du contenu digital adéquat en fonction du produit ou du service commercialisé et de la cible visée.

Parmi les applications le plus téléchargées chez les internautes français, TikTok, Whatsapp ou encore Instagram arrivent en tête de liste. Une présence sur ces plateformes peut donc s’avérer pertinente pour transmettre des informations, promouvoir des produits, et créer du lien avec les prospects et les clients. De plus, l’e-mail reste également un moyen de communication apprécié des responsables marketing. Selon le cabinet McKinsey son efficacité en termes de conversions (exemple : un achat) serait 40 fois plus importante que les réseaux sociaux.

Avoir un site web semble donc loin d’être suffisant pour construire une présence en ligne solide. Lancer son offre de produit passera ainsi par une réflexion autour de la stratégie marketing optimale. Quels seront les relais de communication choisis ? Quelle est la stratégie digitale permettant d’acquérir le plus de visites sur le site ? Quelle est la stratégie permettant d’optimiser l’achat ? Quels sont les outils à adopter ? Telles sont les diverses questions que se posent les professionnels du marketing digital.

Selon les outils de communication envisagés par l’entreprise, différents métiers vont intervenir. A vous de découvrir le métier de la communication digitale que vous ne connaissez pas encore et dans lequel vous allez très vite vous projeter !

Chargé de campagne e-mailing

Qu’est-ce que le mailing ?

Le mailing est un outil de communication qui permet de transmettre des informations sur un produit ou un service à une base de données, c’est-à-dire une liste de contacts. Il s’agit ici de promouvoir certaines informations à une grande quantité de personnes afin de les mener à l’action. Dans le contexte d’un site de e-commerce, une campagne de mailing peut contenir des informations sur certains produits (soldes, best-sellers, sortie d’un nouveau produit, etc.), mais également des anecdotes concernant l’histoire de l’entreprise et ses projets à venir. Par ailleurs, comme tout autre canal de communication, les newsletters à but commercial doivent respecter les codes graphiques de la marque. Couleurs, typographie, logo, tout doit refléter l’image de la marque pour embarquer les destinataires dans un parcours et les amener à visiter le site de l’entreprise.

Si on a tendance à penser que le mailing est de moins en moins utilisé au profit des réseaux sociaux, les chiffres donnent une toute autre réalité. En effet, il semblerait que 9 sur 10 responsables marketing utilisent le mailing comme moyen de diffuser des informations selon le blog Oberlo . Cela peut notamment s’expliquer par son retour sur investissement avantageux.

Les missions du chargé de campagne e-mailing

Créer des campagnes de mailing efficace requiert de multiples compétences. En effet, au quotidien, le ou la chargé.e de campagne e-mailing doit se montrer créatif, rigoureux et faire preuve d’un esprit analytique pour effectuer les tâches suivantes :

– Imaginer la stratégie de mailing

– Créer le contenu éditorial de la campagne

– Sélectionner la base de données

– Créer et/ou intégrer le contenu graphique de la newsletter

– Diffuser la campagne

– Analyser les performances de la campagne

Ainsi, le chargé de campagne e-mailing doit être à même de prendre en main des outils comme Sendinblue ou MailChimp , qui permettent de réaliser plusieurs des tâches mentionnées. En tant que professionnel du webmarketing, il doit également être capable de se mettre à la place des utilisateurs, d’analyser leurs comportements et les tendances mailing pour concevoir une newsletter qui sera : ouverte, lue avec des liens cliqués et qui aura guidé les destinataires vers l’achat.

Responsable affiliation

Qu’est-ce que l’affiliation ?

L’affiliation est un système de recommandation d’un site à l’autre, permettant à un site A de recommander des produits ou des services à un site B. L’idée de ce levier d’acquisition est de créer des partenariats entre les sites web pour promouvoir des produits grâce à la présence de lien. Ainsi, si une entreprise possède des produits d’arrosage, il pourra être intéressant qu’un site ayant une audience composée de passionnés de jardinage recommande l’achat de ses systèmes d’arrosage. Ce type de partenariats présente de nombreux avantages : cibler une nouvelle audience, acquérir de la notoriété, améliorer son référencement naturel et promouvoir des produits et services.

Les missions du responsable affiliation

Pour obtenir des liens et des recommandations sur des sites tiers, le ou la responsable affiliation possède des qualités relationnelles pour nouer des partenariats pertinents et solides sur le long terme. En effet, le responsable affiliation décèle les sites qui pourraient être efficaces pour une éventuelle affiliation, engager la discussion et négocier le partenariat. Dans ce cadre, il s’agit de négocier le contenu digital autour de la marque sur le site partenaire, le nombre de liens, leur emplacement, la fréquence de publication de contenu affilié ainsi que la commission qui reviendra au partenaire lorsqu’il y aura un achat. Une fois le partenariat activé, le responsable affiliation s’occupe également d’analyser les résultats pour s’assurer de la rentabilité de ce levier d’acquisition. Sur le long terme, l’objectif du responsable affiliation est de pérenniser les partenariats générant le plus de trafic et de conversions sur son site de e-commerce.

Brand Content Manager

L’importance du contenu digital

Avec la multiplication des canaux de communication digitale, il devient de plus en plus nécessaire de créer du contenu impactant : photos, GIF, podcasts, Reels, reportages, jeux concours, articles,…les types de contenu sont variés. D’ailleurs, il existe un dicton énoncé par Bill Gates qui dit que « le contenu est roi ».

En effet, créer un site et mettre en vente des produits est souvent insuffisant pour se démarquer de la concurrence. Le contenu intervient ainsi à plusieurs niveaux :

– Le site web : que ce soit pour améliorer son référencement ou pour informer ses utilisateurs, un site web aura besoin d’être fourni en textes comme en images.

– Les réseaux sociaux : utiliser des vitrines comme les réseaux sociaux pour refléter l’univers d’une marque et attirer devient une piste investie par de nombreuses entreprises.

– Les événements en ligne : webinaire, live shopping ou ateliers digitaux pour apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs.

– Les podcasts : créer un format audio consommable à tout moment pour enseigner et partager.

Le contenu est donc omniprésent sur le web, c’est pourquoi il est essentiel de désigner une personne pour établir une stratégie de contenu efficace et adaptée aux objectifs de l’entreprise.

Les missions du Brand Content Manager

Dans un premier temps, l’objectif du ou de la Brand Content Manager est de comprendre les enjeux de la marque pour laquelle il travaille afin de retranscrire son ADN au mieux à travers le contenu digital. Pour ce faire, une de ses principales missions consiste à effectuer une veille régulière. Cela lui permet de connaître l’environnement et les concurrents de l’entreprise. Il s’agit également d’un excellent moyen de détecter les tendances et de se les approprier.

Grâce à ses actions de veille, le Brand Content Manager établit une stratégie de contenu. Il décide quelles plateformes devraient être utilisées en fonction de l’audience visée, ainsi que le type de contenu qui reflète l’esprit de l’entreprise. Il réfléchit au ton employé, aux éléments de langage et à l’histoire qu’il veut transmettre à travers le contenu digital.

Une autre des missions du Brand Content Manager consiste à réfléchir à la stratégie d’influence de l’entreprise. Utilisé par 9 responsables marketing sur 10 selon une étude , le marketing d’influence fait partie des leviers les plus utilisés pour acquérir de nouveaux prospects. Le Brand Content Manager cible les influenceurs suivis par la cible de l’entreprise, créer des partenariats et évaluer leur impact.

Responsable e-réputation

Pourquoi gérer sa e-réputation ?

Le terme e-réputation désigne la réputation d’une entreprise sur Internet. Cette réputation se caractérise notamment par les contenus digitaux qui parlent de la marque : articles, tweets, photos, avis Google, avis d’anciens employés… les sources d’informations externes à une entreprise peuvent être nombreuses. Et la marque ne dispose d’aucun contrôle sur les contenus publiés par les médias ou ses clients. De ce fait, il est important d’anticiper les éventuels risques d’articles ou de commentaires négatifs pour préserver l’image de l’entreprise.

Le rôle du responsable e-réputation

Afin de garder la maîtrise de l’image de l’entreprise sur Internet, un ou une responsable e-réputation peut être nommé. Il ou elle sera en charge de mettre en place une stratégie permettant de garder une e-réputation attractive pour d’éventuels prospects.

Pour ce faire, le responsable e-réputation doit d’abord effectuer une veille régulière. Il est important qu’il mette en place les outils de veille pertinents pour rester au courant de ce qui est publié au sujet de la marque. Sur Google, il peut par exemple mettre en place un système de mots-clés, et sur les réseaux sociaux, il peut utiliser les hashtags pour retrouver des publications autour de la marque. Cette veille va lui permettre de sonder la e-réputation de l’entreprise et ainsi d’adapter sa stratégie.

Pour améliorer la e-réputation de l’entreprise, voici quelques actions qui peuvent être mises en place par le ou la responsable e-réputation :

– Répondre aux avis négatifs

– Interagir régulièrement avec les internautes

– Faire appel à des influenceurs

– Relayer du contenu généré par les clients

– Mettre en valeur les avis positifs

Comme dans la plupart des métiers du digital, il est important de suivre l’impact des actions mises en place et ainsi de tracer l’efficacité sur la e-réputation de l’entreprise.

Responsable CRM

Qu’est-ce qu’un CRM ?

Un CRM, ou Customer Relationship Management, est un outil de gestion de la relation client. Lorsqu’un site de e-commerce commence à enregistrer de nombreux clients et prospects, il peut être intéressant d’utiliser un CRM. Ce dernier se présente sous forme de logiciel et répertorie tous les clients et prospects enregistrés par la marque. Cela peut se faire de manière automatisée, par exemple lorsqu’un client s’inscrit sur un site afin de procéder à l’achat. L’interface du CRM permet d’avoir accès à la liste des clients, à leurs coordonnées, et ainsi permet d’interagir avec eux.

Les missions du responsable CRM

Le ou la responsable CRM est en charge de gérer la relation client à travers le CRM. Pour construire une stratégie de fidélisation, il conserve les informations des clients à jour pour adapter au maximum les interactions de l’entreprise à ses besoins. Grâce à ses informations, analyse les besoins des clients notamment dans le but d’améliorer leur satisfaction. Parmi les actions qu’il peut mettre en place, il existe des programmes de fidélisation ou encore cibler des campagnes de mailing. Grâce aux données des clients, le responsable CRM segmente les clients à l’aide de filtres pour cibler, par exemple, ceux qui n’auraient fait qu’un seul achat. Il pourra ainsi mettre en place des campagnes pour les attirer à nouveau.

_________________________________________

Envie de vous lancer dans l’un de ces 5 métiers de la communication ? L’Ecole du e-commerce Showroomprivé.com x Oney vous accompagne dans votre montée en compétences. La formation de l’Ecole du e-commerce vous propose d’embarquer dans un écosystème 100% digital pour développer vos compétences dans les métiers du web. Cliquez ici pour vous inscrire à la prochaine session !

Partager l’article

24/06/2022
5 bonnes raisons de suivre un programme de mentorat professionnel
Article précédent