PROCHAINE RÉUNION D’INFORMATION COLLECTIVE LE 28 SEPTEMBRE EN PRÉSENTIEL

JE PARTICIPE
Brochure Pré-inscription

Rejoindre notre formation à Roubaix ?

Merci de nous transmettre vos coordonnées via le formulaire ci-dessous.
Nous vous enverrons prochainement les informations relatives à notre prochaine rentrée.

Archive for the ‘Carrières e-commerce’ Category

5 métiers de la communication digitale que vous ne connaissez pas !

Posted on: août 9th, 2022 by Laure

La communication digitale en quelques mots

Avant de s’attaquer aux métiers de la communication digitale, définissions le périmètre de cette dernière.

Pour avoir une présence en ligne, le premier élément qui semble évident est la création d’un site web. En effet, un site web ergonomique contenant toutes les informations nécessaires aux clients-cibles d’un produit ou d’un service est un excellent levier pour augmenter son chiffre d’affaires. D’ailleurs, 40% des entreprises françaises reconnaissent que le digital participe à leurs revenus. Toutefois, avoir un site web n’est pas suffisant, encore faut-il y attirer des utilisateurs.

La communication digitale intervient afin de promouvoir une marque et un site au sens large. Les canaux de communication existant sont nombreux : mailing, réseaux sociaux, publicité sur le réseau Google, publicité sur la suite Meta, messageries instantanées, plateformes de streaming, et bien d’autres. Ces différents relais permettent de toucher des cibles particulières en produisant du contenu digital adéquat en fonction du produit ou du service commercialisé et de la cible visée.

Parmi les applications le plus téléchargées chez les internautes français, TikTok, Whatsapp ou encore Instagram arrivent en tête de liste. Une présence sur ces plateformes peut donc s’avérer pertinente pour transmettre des informations, promouvoir des produits, et créer du lien avec les prospects et les clients. De plus, l’e-mail reste également un moyen de communication apprécié des responsables marketing. Selon le cabinet McKinsey son efficacité en termes de conversions (exemple : un achat) serait 40 fois plus importante que les réseaux sociaux.

Avoir un site web semble donc loin d’être suffisant pour construire une présence en ligne solide. Lancer son offre de produit passera ainsi par une réflexion autour de la stratégie marketing optimale. Quels seront les relais de communication choisis ? Quelle est la stratégie digitale permettant d’acquérir le plus de visites sur le site ? Quelle est la stratégie permettant d’optimiser l’achat ? Quels sont les outils à adopter ? Telles sont les diverses questions que se posent les professionnels du marketing digital.

Selon les outils de communication envisagés par l’entreprise, différents métiers vont intervenir. A vous de découvrir le métier de la communication digitale que vous ne connaissez pas encore et dans lequel vous allez très vite vous projeter !

Chargé de campagne e-mailing

Qu’est-ce que le mailing ?

Le mailing est un outil de communication qui permet de transmettre des informations sur un produit ou un service à une base de données, c’est-à-dire une liste de contacts. Il s’agit ici de promouvoir certaines informations à une grande quantité de personnes afin de les mener à l’action. Dans le contexte d’un site de e-commerce, une campagne de mailing peut contenir des informations sur certains produits (soldes, best-sellers, sortie d’un nouveau produit, etc.), mais également des anecdotes concernant l’histoire de l’entreprise et ses projets à venir. Par ailleurs, comme tout autre canal de communication, les newsletters à but commercial doivent respecter les codes graphiques de la marque. Couleurs, typographie, logo, tout doit refléter l’image de la marque pour embarquer les destinataires dans un parcours et les amener à visiter le site de l’entreprise.

Si on a tendance à penser que le mailing est de moins en moins utilisé au profit des réseaux sociaux, les chiffres donnent une toute autre réalité. En effet, il semblerait que 9 sur 10 responsables marketing utilisent le mailing comme moyen de diffuser des informations selon le blog Oberlo . Cela peut notamment s’expliquer par son retour sur investissement avantageux.

Les missions du chargé de campagne e-mailing

Créer des campagnes de mailing efficace requiert de multiples compétences. En effet, au quotidien, le ou la chargé.e de campagne e-mailing doit se montrer créatif, rigoureux et faire preuve d’un esprit analytique pour effectuer les tâches suivantes :

– Imaginer la stratégie de mailing

– Créer le contenu éditorial de la campagne

– Sélectionner la base de données

– Créer et/ou intégrer le contenu graphique de la newsletter

– Diffuser la campagne

– Analyser les performances de la campagne

Ainsi, le chargé de campagne e-mailing doit être à même de prendre en main des outils comme Sendinblue ou MailChimp , qui permettent de réaliser plusieurs des tâches mentionnées. En tant que professionnel du webmarketing, il doit également être capable de se mettre à la place des utilisateurs, d’analyser leurs comportements et les tendances mailing pour concevoir une newsletter qui sera : ouverte, lue avec des liens cliqués et qui aura guidé les destinataires vers l’achat.

Responsable affiliation

Qu’est-ce que l’affiliation ?

L’affiliation est un système de recommandation d’un site à l’autre, permettant à un site A de recommander des produits ou des services à un site B. L’idée de ce levier d’acquisition est de créer des partenariats entre les sites web pour promouvoir des produits grâce à la présence de lien. Ainsi, si une entreprise possède des produits d’arrosage, il pourra être intéressant qu’un site ayant une audience composée de passionnés de jardinage recommande l’achat de ses systèmes d’arrosage. Ce type de partenariats présente de nombreux avantages : cibler une nouvelle audience, acquérir de la notoriété, améliorer son référencement naturel et promouvoir des produits et services.

Les missions du responsable affiliation

Pour obtenir des liens et des recommandations sur des sites tiers, le ou la responsable affiliation possède des qualités relationnelles pour nouer des partenariats pertinents et solides sur le long terme. En effet, le responsable affiliation décèle les sites qui pourraient être efficaces pour une éventuelle affiliation, engager la discussion et négocier le partenariat. Dans ce cadre, il s’agit de négocier le contenu digital autour de la marque sur le site partenaire, le nombre de liens, leur emplacement, la fréquence de publication de contenu affilié ainsi que la commission qui reviendra au partenaire lorsqu’il y aura un achat. Une fois le partenariat activé, le responsable affiliation s’occupe également d’analyser les résultats pour s’assurer de la rentabilité de ce levier d’acquisition. Sur le long terme, l’objectif du responsable affiliation est de pérenniser les partenariats générant le plus de trafic et de conversions sur son site de e-commerce.

Brand Content Manager

L’importance du contenu digital

Avec la multiplication des canaux de communication digitale, il devient de plus en plus nécessaire de créer du contenu impactant : photos, GIF, podcasts, Reels, reportages, jeux concours, articles,…les types de contenu sont variés. D’ailleurs, il existe un dicton énoncé par Bill Gates qui dit que « le contenu est roi ».

En effet, créer un site et mettre en vente des produits est souvent insuffisant pour se démarquer de la concurrence. Le contenu intervient ainsi à plusieurs niveaux :

– Le site web : que ce soit pour améliorer son référencement ou pour informer ses utilisateurs, un site web aura besoin d’être fourni en textes comme en images.

– Les réseaux sociaux : utiliser des vitrines comme les réseaux sociaux pour refléter l’univers d’une marque et attirer devient une piste investie par de nombreuses entreprises.

– Les événements en ligne : webinaire, live shopping ou ateliers digitaux pour apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs.

– Les podcasts : créer un format audio consommable à tout moment pour enseigner et partager.

Le contenu est donc omniprésent sur le web, c’est pourquoi il est essentiel de désigner une personne pour établir une stratégie de contenu efficace et adaptée aux objectifs de l’entreprise.

Les missions du Brand Content Manager

Dans un premier temps, l’objectif du ou de la Brand Content Manager est de comprendre les enjeux de la marque pour laquelle il travaille afin de retranscrire son ADN au mieux à travers le contenu digital. Pour ce faire, une de ses principales missions consiste à effectuer une veille régulière. Cela lui permet de connaître l’environnement et les concurrents de l’entreprise. Il s’agit également d’un excellent moyen de détecter les tendances et de se les approprier.

Grâce à ses actions de veille, le Brand Content Manager établit une stratégie de contenu. Il décide quelles plateformes devraient être utilisées en fonction de l’audience visée, ainsi que le type de contenu qui reflète l’esprit de l’entreprise. Il réfléchit au ton employé, aux éléments de langage et à l’histoire qu’il veut transmettre à travers le contenu digital.

Une autre des missions du Brand Content Manager consiste à réfléchir à la stratégie d’influence de l’entreprise. Utilisé par 9 responsables marketing sur 10 selon une étude , le marketing d’influence fait partie des leviers les plus utilisés pour acquérir de nouveaux prospects. Le Brand Content Manager cible les influenceurs suivis par la cible de l’entreprise, créer des partenariats et évaluer leur impact.

Responsable e-réputation

Pourquoi gérer sa e-réputation ?

Le terme e-réputation désigne la réputation d’une entreprise sur Internet. Cette réputation se caractérise notamment par les contenus digitaux qui parlent de la marque : articles, tweets, photos, avis Google, avis d’anciens employés… les sources d’informations externes à une entreprise peuvent être nombreuses. Et la marque ne dispose d’aucun contrôle sur les contenus publiés par les médias ou ses clients. De ce fait, il est important d’anticiper les éventuels risques d’articles ou de commentaires négatifs pour préserver l’image de l’entreprise.

Le rôle du responsable e-réputation

Afin de garder la maîtrise de l’image de l’entreprise sur Internet, un ou une responsable e-réputation peut être nommé. Il ou elle sera en charge de mettre en place une stratégie permettant de garder une e-réputation attractive pour d’éventuels prospects.

Pour ce faire, le responsable e-réputation doit d’abord effectuer une veille régulière. Il est important qu’il mette en place les outils de veille pertinents pour rester au courant de ce qui est publié au sujet de la marque. Sur Google, il peut par exemple mettre en place un système de mots-clés, et sur les réseaux sociaux, il peut utiliser les hashtags pour retrouver des publications autour de la marque. Cette veille va lui permettre de sonder la e-réputation de l’entreprise et ainsi d’adapter sa stratégie.

Pour améliorer la e-réputation de l’entreprise, voici quelques actions qui peuvent être mises en place par le ou la responsable e-réputation :

– Répondre aux avis négatifs

– Interagir régulièrement avec les internautes

– Faire appel à des influenceurs

– Relayer du contenu généré par les clients

– Mettre en valeur les avis positifs

Comme dans la plupart des métiers du digital, il est important de suivre l’impact des actions mises en place et ainsi de tracer l’efficacité sur la e-réputation de l’entreprise.

Responsable CRM

Qu’est-ce qu’un CRM ?

Un CRM, ou Customer Relationship Management, est un outil de gestion de la relation client. Lorsqu’un site de e-commerce commence à enregistrer de nombreux clients et prospects, il peut être intéressant d’utiliser un CRM. Ce dernier se présente sous forme de logiciel et répertorie tous les clients et prospects enregistrés par la marque. Cela peut se faire de manière automatisée, par exemple lorsqu’un client s’inscrit sur un site afin de procéder à l’achat. L’interface du CRM permet d’avoir accès à la liste des clients, à leurs coordonnées, et ainsi permet d’interagir avec eux.

Les missions du responsable CRM

Le ou la responsable CRM est en charge de gérer la relation client à travers le CRM. Pour construire une stratégie de fidélisation, il conserve les informations des clients à jour pour adapter au maximum les interactions de l’entreprise à ses besoins. Grâce à ses informations, analyse les besoins des clients notamment dans le but d’améliorer leur satisfaction. Parmi les actions qu’il peut mettre en place, il existe des programmes de fidélisation ou encore cibler des campagnes de mailing. Grâce aux données des clients, le responsable CRM segmente les clients à l’aide de filtres pour cibler, par exemple, ceux qui n’auraient fait qu’un seul achat. Il pourra ainsi mettre en place des campagnes pour les attirer à nouveau.

_________________________________________

Envie de vous lancer dans l’un de ces 5 métiers de la communication ? L’Ecole du e-commerce Showroomprivé.com x Oney vous accompagne dans votre montée en compétences. La formation de l’Ecole du e-commerce vous propose d’embarquer dans un écosystème 100% digital pour développer vos compétences dans les métiers du web. Cliquez ici pour vous inscrire à la prochaine session !

5 bonnes raisons de suivre un programme de mentorat professionnel

Posted on: juin 24th, 2022 by Laure

Qu’est-ce qu’un programme de mentorat professionnel ?

Parmi tous les dispositifs accompagnant vers l’emploi, il peut s’avérer parfois complexe de s’y retrouver. Formations longues, programmes courts, ateliers ponctuels, coaching professionnel… Les options sont nombreuses. D’ailleurs, le mentorat fait partie des programmes pour vous développer professionnellement. Mais alors, de quoi s’agit-il exactement ?

Le mentorat professionnel est un type d’accompagnement impliquant un mentor et un mentoré. Le mentor est la personne qui va accompagner le bénéficiaire, c’est-à-dire le mentoré. Dans un contexte d’aide à la recherche d’emploi, le mentor est un professionnel d’un secteur d’intérêt pour le mentoré. Sur une durée définie, les deux parties se donnent rendez-vous régulièrement pour échanger sur les problématiques rencontrées par le mentoré. En effet, le mentorat professionnel permet de dépasser certaines limites qui pourraient freiner la recherche d’emploi : manque de confiance en soi, freins à la prise de parole, difficulté d’organisation,… les problématiques sont variées et uniques selon les personnes. Un accompagnement en one-to-one comme le mentorat permet donc de progresser. Grâce au point de vue d’une personne expérimentée, vous pouvez aborder les questions qui vous tiennent à cœur d’une autre manière. Vous verrez alors émerger de nouvelles solutions auxquelles vous n’auriez pas pensé, et de nouvelles perspectives s’ouvriront dans votre parcours professionnel.

L’accompagnement sous forme de mentorat professionnel se base sur le volontariat des deux parties à participer à un tel programme et se différencie du coaching. En effet, ce dernier nécessite la présence d’un coach professionnel. Dans le cadre d’un accompagnement de coaching, le coaché choisit des objectifs en lien avec sa vie personnelle ou professionnelle. Le coach l’aide, grâce à des techniques spécifiques, à mobiliser ses propres ressources pour les atteindre.

Même si les programmes de mentorat sont mis en avant par des dispositifs accompagnant les demandeurs d’emploi, il se peut que vous n’y ayez jamais pensé. Découvrez pourquoi c’est le dispositif qu’il vous faut pour enfin évoluer dans votre parcours professionnel !

5 bonnes raisons de suivre un programme de mentorat professionnel

1. Elargir votre réseau professionnel

Avoir des contacts réguliers avec votre mentor vous permet d’être en lien avec le monde du travail. Le mentor est un professionnel qui possède lui-même des contacts dans son service, son entreprise et dans d’autres entreprises. De ce fait, il vous permet d’accéder à des liens avec d’autres professionnels et ainsi commencer à développer votre réseau. De plus, le professionnel qui vous accompagne sera certainement au fait des événements qui se déroulent dans votre ville pour rencontrer des personnes du secteur que vous envisagez. Enfin, votre mentor sera un atout clé pour avoir des conseils et astuces sur le networking, c’est-à-dire l’activité de réseautage : comment vous présenter, comment briser la glace, quelle issue donner à une prise de contact, etc.

2. Bénéficier d’un soutien professionnel

Un mentor c’est avant tout un soutien. Un soutien qui vous permettra d’avancer dans votre parcours professionnel. Il se peut que vous rencontriez des périodes qui créent un sentiment de désorientation. Vous ne savez pas où vous en êtes, ni où vous souhaitez aller, vous vous sentez peut-être découragé suite à plusieurs candidatures infructueuses… Heureusement, votre mentor peut vous apporter le soutien moral dont vous aurez besoin. En vous donnant des pistes, en vous proposant son aide pour améliorer votre employabilité, votre mentor saura vous rebooster dans les moments de doute.

3. Maximiser votre employabilité

Etant donné que le mentor est une personne expérimentée, il sera à même de vous donner les meilleurs conseils pour atteindre vos objectifs. Il pourra vous guider dans vos questionnements et vous aider sur les bases de la recherche d’emploi : optimiser votre CV et votre lettre de motivation, réussir l’entretien d’embauche, préparer des études de cas, constituer votre portfolio ou encore préparer des tests de recrutement. En bref, le mentor est aussi présent pour vous permettre d’être un candidat idéal et d’accéder au poste qui vous fait rêver.

4. Développer vos soft-skills

Echanger avec votre mentor constitue déjà une forme de montée en compétences. En effet, être en contact régulier avec un professionnel vous permet d’acquérir les codes et les soft-skills dont vous avez besoin pour évoluer dans un certain secteur. Il pourra vous donner de précieux conseils pour vous adapter au mieux à votre futur environnement. Si vous travaillez dans une banque ou dans une start-up, il se peut que les codes relationnels, vestimentaires ou autres diffèrent. C’est pourquoi, côtoyer un mentor vous permet de développer la bonne attitude et obtenir les clés nécessaires à une bonne intégration dans une future entreprise.

5. Vous épanouir professionnellement

Evidemment, un accompagnement sous forme de mentorat vise principalement à vous épanouir dans votre vie professionnelle. Le mentor pourra d’ailleurs vous partager ses conseils pour garder un équilibre propice à votre épanouissement. Il pourra partager son expérience personnelle, son parcours, les choses qu’il aurait fait autrement, celles qu’il referait s’il le devait… La richesse des échanges est inestimable et le mentorat professionnel vous permet d’en bénéficier. Votre mentor sera alors comme une mine d’or qui vous accompagnera dans vos premiers pas vers la carrière qui vous correspond.

Comment intégrer un programme de mentorat professionnel ?

Pour bénéficier d’un accompagnement par un mentor, il est généralement nécessaire de passer par un intermédiaire. La structure intermédiaire vous permettra de vous mettre en relation avec le mentor selon certains critères : votre personnalité, votre domaine d’activité, vos besoins. Ces critères permettront de viser juste pour trouver la personne qui vous accompagnera dans votre démarche. Ensuite, l’organisme intermédiaire vous laisse prendre le relai avec le mentor. Vous fixez ensemble des rendez-vous réguliers, selon vos disponibilités, sur une durée déterminée. Il vous appartient, ensuite, de créer une relation professionnelle durable avec votre mentor pour tirer un maximum d’avantage d’un tel programme. Par exemple, si vous cherchez à vous former au métier de Chef.fe de Projet Digital, il pourra être intéressant d’envisager d’être accompagné par un Chef de Projet Digital expérimenté pour avoir des premières clefs sur le métier.

En France, il existe différents dispositifs pour vous permettre de devenir mentoré. En voici une courte liste pour que vous puissiez vous repérez parmi les différents acteurs du mentorat :

Lancée en 2020, la plateforme 1jeune1solution est un dispositif visant à aider les jeunes à s’orienter dans leurs études et sur le marché du travail. Pour atteindre cet objectif, la plateforme propose aux personnes âgées de moins de 30 ans d’entrer en contact avec un mentor. Que ce soit pour mieux s’organiser à l’école, s’orienter après le bac ou encore trouver une alternance ou un emploi, ce programme de mentorat peut représenter un tremplin pour vous lancer dans la vie professionnelle.

Dans la même optique, l’Afev propose également ce type de dispositif. Dans ce cadre, un étudiant devient mentor et accompagne une personne plus jeune dans son parcours scolaire.

Aussi, si vous êtes étudiant il se peut que votre établissement propose déjà un programme de mentorat dont vous pouvez bénéficier.

Enfin, de nombreuses entreprises proposent du mentorat afin de soutenir leurs salariés sur leurs problématiques. Que ce soit dans un objectif d’intégration, de développement professionnel ou encore de montée en compétences, envisager l’accompagnement par un mentor ne pourra qu’être bénéfique ! Des associations comme France Mentor œuvrent d’ailleurs à la promotion de ce type de dispositif.

Et devenir mentor ?

Vous avez acquis de l’expérience et vous aimeriez la transmettre ? Le mentorat peut être une bonne option pour partager vos compétences et aider une personne qui cherche à se professionnaliser. Le mentoré pourra bénéficier de précieux conseils et vous pourrez le voir évoluer. Prendre un mentoré sous son aile est source satisfaction car vous le verrez se développer au fil des échanges et vous pourrez être témoin de son épanouissement professionnel.

Pour intégrer un programme de mentorat en tant que mentor, vous pouvez vous rendre sur le site de 1jeune1solution ou encore contacter des associations qui proposent ce type d’accompagnement dans votre région. Par exemple, MyJobGlasses est une plateforme qui met en relation des personnes souhaitant être mentorées avec des mentors. Vous pouvez donc envisager de devenir mentor en vous inscrivant sur cette plateforme.

Le mentorat regorge de bénéfices, tant pour le mentor que pour le mentoré qui échangent et partagent leurs points de vue pour avancer. Le mentorat permet de créer des ponts entre les professionnels de plusieurs générations pour assurer la transmission des compétences. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ?

_________________________________________

Envie de côtoyer des professionnels au quotidien ? Formez-vous au e-commerce à leurs côtés ! La formation de l’Ecole du e-commerce vous propose un 360° des métiers du web et du paiement en ligne. Au programme ? Des ateliers quotidiens avec des experts-métiers pour développer vos compétences et vous lancer dans le digital. Cliquez ici pour vous inscrire à la prochaine session !

Comment développer son réseau professionnel ?

Posted on: avril 15th, 2022 by Laure

Choisir ses leviers de communication

Les leviers de communication pour élargir son réseau sont nombreux : réseaux sociaux, événements internes et externes, et même votre quotidien ! Vous rencontrez tous les jours des professionnels qui pourraient vous aider dans votre parcours et vous ouvrir des portes. Que vous soyez en poste ou à la recherche d’un travail, votre réseau peut booster vos projets en vous apportant de nouvelles idées et de nouvelles opportunités.

Petit tour d’horizon pour développer votre réseau :

–       Utiliser des réseaux professionnels : parmi les plus connus, LinkedIn est de loin un des réseaux professionnels les plus utilisés. Avec plus de 770 millions d’utilisateurs, le réseau en ligne vous permet de vous connecter à d’autres professionnels, de publier des posts, d’éditer votre profil tel un CV en ligne et d’interagir avec du contenu en lien avec vos aspirations et votre carrière.

–       Assister à des événements professionnels : salons, conférences ou encore afterworks réunissent de nombreux professionnels dans un même endroit. En général, ces événements sont liés à un sujet ou un secteur commun. Si un sujet vous parle, assistez à des événements qui s’y rapportent et allez vers les professionnels présents. Une bonne occasion de poser vos questions de manière informelle et d’engager un premier contact.

–       Nouer des liens avec vos anciens collègues et camarades : l’un des premiers réseaux que vous connaissez dans votre vie professionnelle se trouve dans votre formation et dans votre travail. En effet, une formation est une bonne occasion de créer des relations avec vos camarades, qui seront peut-être vos futurs collègues. Aussi, les intervenants professionnels peuvent intégrer votre réseau. Lors de vos différents stages et emplois, garder des liens avec vos collègues permet de vous construire un réseau solide. Par exemple, au sein de l’Ecole du e-commerce , les apprenants constituent un premier réseau qui pourra être consolidé.

Construire une relation de confiance

Pour que vous puissiez vous appuyer sur votre réseau dans le futur, il est essentiel d’entretenir de bonnes relations. La confiance fait partie des aspects clés de relations professionnelles durables. Pour ce faire, il est important de prendre des initiatives, et cela sur le long terme. Voici quelques conseils :

–       Prendre des nouvelles régulièrement : échanger avec votre réseau de manière régulière vous permettra d’entretenir votre réseau et de faire en sorte que vos relations pensent à vous si une opportunité se présente.

–       Proposer d’échanger : en ligne, autour d’un café, d’un déjeuner ou à l’occasion d’un événement commun, vous pouvez être force de proposition et convier les membres de votre réseau à un échange pour approfondir certains sujets.

–       Garder en tête que vous faites aussi partie de leur réseau : vos relations peuvent également faire appel à vous et vous vous devez de répondre à leur appel. Se rendre des services mutuels fait partie du réseau professionnel. Vous aussi vous représentez un ou une professionnel/le qui pourrait en aider un ou une autre.

Se préparer et oser

Avant de sauter le pas et de vous lancer dans le networking, il est important de se préparer.

Dans un premier temps, vous devez définir votre objectif : que souhaitez-vous réaliser grâce à votre réseau ? Cela peut être trouver un emploi, lever des fonds, avoir des conseils ou encore trouver des aides pour un projet. Votre objectif peut également aussi être simplement un développement de réseau sans d’objectif précis. Fixer votre objectif vous permettra d’être plus percutant dans vos échanges.

Avant d’engager la conversation, vous devez préparer votre pitch. Le pitch est un (très) bref résumé de qui vous êtes. Il se doit d’être clair, rapide et impactant pour interpeler votre interlocuteur et le marquer. Vous pouvez l’écrire et vous entraîner pour pouvoir être à l’aise.

Enfin, oser vous lancer ! Vous avez des compétences et votre développement de réseau ne sera que plus efficace si vous montrez votre assurance. Vous êtes également des professionnels et vous pourriez beaucoup apporter à d’autres personnes. Restez ouverts et soyez proactifs !

Tout savoir sur le métier de chef de projet digital !

Posted on: novembre 26th, 2021 by Laure

Qu’est-ce que la gestion de projet ?

Avant de définir la gestion de projet, commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un projet ?

Un projet est une réalisation composée d’objectifs et limitée dans le temps dans le but de produire un résultat. Il permet le passage d’une idée à la réalité pour créer une innovation. Il existe toutes sortes de projets menées par les entreprises du digital : mise en place d’une nouvelle technologie, modernisation d’outils, création ou refonte d’un site web, d’une application … La liste de projets potentiels est longue !

La gestion de projet consiste à coordonner et à manager les éléments qui composent un projet : budget, outils, équipes, prestataires, parties prenantes… Un écosystème riche en ressources humaines et technologiques ! Autant de ressources à gérer dans des projets soumis à des contraintes financières et temporelles.

Mais avant de commencer la conception d’un projet, il est nécessaire de désigner une ou plusieurs personnes en charge de son implémentation. C’est à ce moment que le ou la chef de projet entre en scène ! Il dirige la mise en place du projet, les équipes et les ressources financières pour s’assurer que le projet sera mis en place à temps et obtiendra les résultats visés.

Comment devenir chef de projet digital ?

Mais alors, comment accéder à ce type de poste ? La gestion de projet fait appel à de nombreuses compétences interpersonnelles et techniques.

Le chef de projet a une vision globale sur le budget disponible et les dates butoirs fixées dans le cadre du projet : il planifie, contrôle et module le budget et les tâches à effectuer par les équipes et les prestataires. Cette responsabilité sollicite des capacités organisationnelles et une importante rigueur de la part du chef de projet.

Pour améliorer l’efficacité des équipes et pour faciliter la supervision d’un projet, le chef de projet doit se tenir au courant des dernières évolutions technologique. Quels sont les nouveaux outils digitaux ? Quelles sont les nouvelles méthodes de travail ? Est-ce qu’il existe des moyens plus efficients pour réaliser une tâche ? Le chef de projet est à l’affût des dernières innovations !

En contact avec les équipes positionnées sur le projet et les prestataires externes, il doit disposer de compétences relationnelles et managériales. Savoir booster les équipes, négocier avec les fournisseurs, et rester ouvert d’esprit sont des qualités essentielles pour un chef de projet.

Enfin, le chef de projet digital dispose de compétences transversales dans les différents secteurs du digital : du webdesign à la communication digitale en passant par le référencement web, il connaît les évolutions des différentes disciplines pour rester à la page et réaliser un projet innovant.

Au sein de l’Ecole du e-commerce Showroomprivé.com x Oney, les apprenants se forment à la gestion de projet digital aux côtés de chefs de projet expérimentés.

Qu’est-ce qu’une bonne gestion de projet en digital ?

Mais alors, comment mener un projet à bien ?

Objectifs

Connaître la destination d’un projet est primordial. Pour cela, il est nécessaire d’établir des objectifs, c’est-à-dire des résultats attendus, autour desquels les différentes actions mises en œuvre seront orientées. Des objectifs réalistes, précis, limités dans le temps et clairement exprimés sont les clefs d’une bonne gestion de projet.

Communication

Pour transmettre le bon message aux équipes en charge du projet, il est vital de communiquer clairement et régulièrement sur les objectifs du projet et des tâches qui s’y rapportent

Flexibilité

Il est important de garder en tête tout ne se déroule pas toujours comme prévu. Un chef de projet digital doit donc être capable de travailler en mode agile. Sur le terrain, il doit apprendre à s’adapter et à réagir rapidement en cas d’imprévu. Il travaille au plus près des équipes de développement dans un processus de révision et d’amélioration continus.

En bref, le métier de chef.fe de projet est un métier polyvalent pour les touche-à-tout qui aiment le challenge !

Petit lexique de la gestion de projet :

·       Projet digital : ensemble d’actions mises en œuvre suivant des objectifs sur un temps défini. Le projet vise généralement à mettre en place une solution digitale innovante.

·       Product owner / chef de projet digital : personne en charge de la coordination d’un projet digital. Il/Elle planifie les actions et les objectifs, et gère le budget. Le/la chef.fe de projet manage également les équipes et les prestataires qui implémentent la solution.

·       Méthode agile : méthodologie de gestion de projet visant à placer l’humain et les contacts fréquents et directs entre équipe managériale et équipes techniques. Elle vise à alléger la gestion de projet et à faciliter la correction d’une solution digitale pour la rendre la plus optimale possible. D’ailleurs, il existe des formations en ligne pour en savoir davantage sur cette méthode

Alors, envie de vous lancer en tant que chef de projet digital ?